RDC / PRESIDENTIELLE 2018 : S’ACHEMINE TON VERS UNE ÉLECTION LIBRE CRÉDIBLE ET TRANSPARENTE EN RDC AVEC LA PRÉSENCE DES OBSERVATEURS DU CONSEIL AFRICAIN POUR LA DÉMOCRATIE !

RDC / PRESIDENTIELLE 2018 : S’ACHEMINE TON VERS UNE ÉLECTION LIBRE CRÉDIBLE ET TRANSPARENTE EN RDC AVEC LA PRÉSENCE DES OBSERVATEURS DU CONSEIL AFRICAIN POUR LA DÉMOCRATIE !

 

BONJOUR L’ AFRIQUE!
BONJOUR LE MONDE!

 

Peaufiner la méthode de travail et effectuer les derniers réglages, tels étaient les points essentiels de la première réunion des observateurs du Conseil Africain pour la Démocratie (C.A.D).

Rassemblés à l’hôtel kempinski à Kinshasa, ces témoins des élections se sont accordés pour un scrutin « free and fair », c’est-à-dire libre et équitable. Pour se faire, ils ont établis un plan de travail qu’ils se sont donné pour mission de respecter scrupuleusement.
Première destination ce 19 décembre, la commission électorale nationale indépendante (CENI), pour notifier leur présence sur le terrain congolais et s’enquérir des prescriptions du code électoral national, outil majeur pour mieux travailler.

Ensuite, visite des quartiers généraux des différents candidats à la présidentielle. Les observateurs entendent également assister à certains grands meetings. Enfin, des délégations seront constituées pour aller dans toutes les zones géographiques, villes et campagnes et rencontrer au plus près les ethnies et classes sociales. Le but étant d’écouter les populations de façon neutre, tout en prenant en compte leurs attentes concernant les prétendants à la magistrature suprême. Des notes qu’ils consigneront par écrit à la fin dans un rapport.

Ces observateurs doivent donc tout ausculter. Notamment, la manière dont les listes électorales sont établies, le déroulement de la campagne ; mais aussi s’assurer de l’ouverture des urnes, du bon empaquetage des bulletins de vote, la taille ou encore la forme des enveloppes…. Un travail de fourmi en quelques jours. Objectif, porter les irrégularités, les fraudes ou tous autres problèmes important à l’attention des fonctionnaires électoraux sur place. Souveraineté nationale et non ingérence obligent, les observateurs se contenteront de veiller au bon déroulement de l’élection.

Cette première rencontre a été présidée par NDIKURIYO Reverien, vice président de la commission du CAD, également Président du Sénat du Burundi. M. NKAMTO Gilbert est le rapporteur de cette commission. Parmi les autres membres on pouvait compter : François BIYIMANA, Calixthe BEYALA, Célestin DJAMEN, Dominique FOUSSE, Arlette SAFOU LANDOU, Me Jean De Dieu MOMO et I. BARANDAGYIR. D’autres personnalités venant de divers pays africains sont encore attendues pour compléter la liste des observateurs de la CAD et accomplir cette mission de transparence électorale en République Démocratique du Congo. Notamment l’ex- président béninois, YAYI BONI, qui est le président de la commission du Conseil Africain pour la Démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *