Esclavage des filles Camerounaises au Koweït: L’ONG Jeunesse panafricaine lance un appel à solidarité

Esclavage des filles Camerounaises au Koweït: L’ONG Jeunesse panafricaine lance un appel à solidarité

 

♠Quand les cas de l’esclavage des jeunes africaines et africains ainsi que leur mutilation en Libye nous ont été récemment révélés, nous nous sommes tues et nous nous taisons encore ; nous ne vivions pas leur douleur.

 

♠Quand nos enfants meurent noyés et assassinés en Méditerranée, nous tournons le regard. La Méditerranée semble trop éloigner pour nous.

 

♠Quand les jeunes africaines furent mutilés et torturer au Liban, nous ne nous sentions pas concerner car ce n’étaient pas nos sœurs et connaissances directes.

 

Africaines, africains, sous nos yeux se passent un drame. Le drame de nos sœurs au moyen orient et   singulièrement au Koweït.

 

Sous nos yeux, nos mères, sœurs et filles sont chosifiées, violées, privées de liberté, blessées dans leur dignité de femme, soumises à l’esclavage et à des traitements inhumains moyenâgeux de toute nature, torturées à mort pour certaines au Koweït en ce 21e siècle. Des traitements dégradants et cruels en contradiction avec l’esprit de la déclaration universelle des droits de l’homme des nations unies.

 

Les images et vidéos de torture provenant de là nous ont tous émus. Rester silencieux et passif face à  Cette négation de la dignité et humanité de l’Homme Africain est inacceptable et ne peut perdurer. C’est  pourquoi l’ONG Jeunesse Panafricaine (JEPA) ; prient toutes les africaines et tous les africains de bonne  volonté, singulièrement les premières dames, les dirigeants politiques, les hommes d’affaires, les acteurs  de la société civile, les sportifs et les artistes de se joindre à eux afin de venir en aide à nos mères, sœurs et filles en situation de détresse au Koweït en faisant un geste. Un geste qui pourra soit permettre  d’acquérir chacune un titre de transport pour un retour dans leurs pays respectif, soit aider à leur  réinsertion sociale.

 

Faites vos dons en suivant le lien ci-dessous:

Sauvons nos sœurs au Koweït : Cliquez ici:

 

L’ONG Jeunesse Panafricaine (JEPA); profite de cette appelle pour remercier l’association « Les enfants Monique les fous de cœur » pour la prise en charge de quelques billets d’avion.

 

Contact des filles en détresse disponible via WhatsApp : +965 50283064 ; +965 50021645

 

Contact centre de détention des filles (communication en anglais) : +965 65034962

 

Contact Jeunesse Panafricaine : +237 75 632018, +237 694647725 Suivre sur Facebook et la page web

 

Contact Les enfants Monique – les fous de Cœur : +32 4867698 48. Suivre sur Facebook

 

 

 

4 réflexions au sujet de « Esclavage des filles Camerounaises au Koweït: L’ONG Jeunesse panafricaine lance un appel à solidarité »

  1. La libération pure et simple du Président Laurent GBAGBO et du Ministre Charles BLE GOUDE crédibilisera la CPI et le contraire consacrera La CPI comme tribunal politique des vainqueurs néocoloniaux.

  2. Montrer nous les vidéos des soeurs maltraitées et violées au koweilt. Quand vous voulez être forts , c’est dans la sensibilité que vous allez voir des voix s’élever pour défendre nos causes , bien sûr en montrant ces vidéos qui sont a votre possession au monde entier. Sinon sur quelle base , tenez vous ces affirmations ? Souvent il faut choquer l’opinion publique pour atteindre un but.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *